LA femme et ses métamorphoses
  liberer mal mal


Biographie

Presse

Livres

Actualités

liens

Contact



Acheter

aider

L'enfant qui a mal

Il y a des blessures que l'on souhaite épargner à l'enfant et qui lui sont pourtant nécessaires et essentielles pour grandir et affronter les aléas de l'existence.

Il y a celles dont il faut au contraire le protéger, faute de quoi cette croissance se trouvera freinée, voire déviée, et celles qui, même si elles n'auraient pas dû être vécues, serviront de tremplin pour faire jaillir cette force intérieure que chacun possède en soi.

A notre époque où la satisfaction immédiate de nos désirs est mise en avant, où toute frustration est perçue comme une entrave, nous, parents, devons apprendre à ne pas confondre blessures nécessaires et blessures à éviter, pour ne pas risquer de faire de nos enfants des êtres démunis face aux difficultés et aux aléas de l'existence.

TABLE DES MATIERES :

1)LES BLESSURES INEVITABLES :

La roue de la vie

Nos mutations de la conception à l’adolescence : des premiers jours à quatre mois- de 5 mois à 4 ans- A partir de 4 ans- L’adolescence-

Aider la traversée, une subtile alliance : accepter l’enfant tel qu’il est – l’indispensable « non »

2)LES BLESSURES A EVITER :

Premiers dangers : ou les trouvent on¸ sous quelles formes se manifestent elles ? Ou sont elles engendrées ?

Le contexte familial : l’enfant et sa mère, l’enfant et le divorce, l’enfant sans père, l’enfant et le deuil, l’enfant réparateur , les non dits et les secrets de famille- l’enfant abusé.

Le contexte extérieur, l’école : l’enfant dit « en dessous », l’enfant dit « précoce ».

3) QUAND LA BLESSURE DEVIENT TREMPLIN :

La résilience : les différents mécanismes, tant de créateurs…

La psychothérapie pour rebondir- Retrouver son « chez soi ».

Conclusion- bibliographie.